• Anniversaire
  •  
     
     

    RAPPORT D’APPLICATION DE LA FORMATION DIEN CHAN .

     
     


    Rapport 6( Hervé)

    RAPPORT D'APPLICATION DE LA FORMATION DIEN CHAN en 10 questions

    -1-
    Depuis que vous avez appris le Dien Chan jusqu'à maintenant, combien avez-vous pratiqué de traitements de maladies sur vous-même ou sur d'autre ? Etant donné que j'ai commencé le Dien Chan en Juin 2008, j'ai eu de nombreuses fois à l'utiliser aussi bien à titre privé que professionnel. Je dirais donc que le l'ai sûrement utilisé plus de 500 fois.

    Comment avez-vous fait ?

    En général, je commence par l'anamnèse pour mieux connaître les troubles du patient ainsi que son environnement. Plutôt que de m'attarder sur le nom du trouble, je cherche surtout à savoir où se situe la douleur, comment et quand le patient la ressent, car ces informations sont très importantes dans ma réflexion pour le traitement à donner (schémas, zone réflexe, outils...) sans jamais oublier le « TUY ». Avant de faire un travail ciblé, je préfère commencer par le « 6 zones » pour relaxer le patient et éventuellement modifier le ou les troubles (très souvent cela permet de diminuer ou de changer le lieu de la douleur). Étant donné que cette 1ère étape relaxe et modifie légèrement l'état du patient, la confiance s'installe, ainsi la suite du traitement n'en sera que plus efficace car un 1er lien s'est créé entre moi et le client. Ensuite, avec la participation active du patient, je vais rechercher les meilleures zones réflexes ainsi que les outils les mieux adaptés. Une fois que j'obtiens une amélioration générale des douleurs de 8/10, j'arrête ce traitement ciblé en vérifiant qu'une nouvelle douleur ne soit pas apparue entre temps. Pour finir, j'applique la formule de points (patchée ou non) qui me semble la mieux adaptée aux besoins du patient pour continuer le processus d'auto guérison mis en place pendant la séance.

    Quel est le pourcentage de réussite ou de non-réussite ?

    C'est difficilele de répondre précisément à cette question car je n'utilise pas exclusivement le Dien Chan lors de mes séances en cabinet. Mais je peux affirmer que de manière générale il y'a toujours une évolution.

    Racontez de façon détaillée un ou deux cas de réussite.
    J'ai une patiente (Lolita G.) qui souffre de la maladie de Parkinson depuis plus de 10 ans
    Au départ je l'ai vue 1 fois par semaine pendant 3 semaines, puis une fois tout les 15 jours et actuellement je la suis mensuellement. Déroulement d'une séance :
    a) Réflexo-drainage ou 6 zones
    – pour relaxer et détendre le système nerveux (calme les tremblements et les tensions musculaires)
    – pour stimuler tout le système hormonal (équilibre de la chimie du corps)
    – pour redonner de l'énergie

    b) Traitement ciblé en fonction des douleurs du moment : douleurs aux jambes, aux mains, mâchoire crispée, etc...
    c) Formule de points correspondants aux 12 paires de nerfs crâniens pour améliorer les connexions nerveuses et je le fais soit en remontant soit en descendant suivant l'état de nervosité et de fatigue de Lolita, exemple de la formule en descendant : 197 34 26 184 491 45 61 5 74 19 64 7 113 511 156
    d) 9 trajets au Moxa sur les 2 bras avec poings fermés (similitude de forme pour le dos et la tête) pour redonner de l'énergie à Lolita, l'apaiser et lui donner une sensation de bien-être général. Cela permet aussi de finir la séance sur une bonne impression « le sourire intérieur », ce qui me semble important car le patient sort de la séance avec l'envie que çà aille mieux, donc le processus d'auto guérison s'enclenche d'autant mieux. Depuis que je suis Lolita G., les crises dûes à sa maladie sont moins fréquentes et moins intenses.

    -2-

    Quels sont les points et les schémas de réflexion que vous préférez et Pourquoi ? Détaillez.
    . Les points 124 et 34 car ils sont très efficaces pour soulager et réguler les tensions nerveuses si on les associe de manière judicieuse avec d'autres points comme le 26 ou le 19...
    . Les Points 50 et 70 sont des points que j'utilise régulièrement car le foie (ex. organe de la colère) est souvent impliqué dans l'état émotionnel des patients (à l'origine de nombreux troubles)
    . Les points 106 et 103 me sont d'une aide précieuse pour mieux gérer les émotions et recentrer les patients sur eux même (mieux canaliser les angoisses, à l'origine de nombreux déséquilibres)
    . Le Point 127 est très important car il fait monter le Qi et l'énergie est indispensable pour qu'un traitement soit efficace
    . Les 0 pour de multiples raisons et surtout sont rôle de rééquilibrage.
    . Le schémas du bonhomme YIN sur le visage (sch. 1) car c'est souvent celui que je visualise en premier (de manière instinctive) quand je commence un traitement et en général il est très efficace pour soulager de nombreuses douleurs.
    . Ensuite le schémas des organes internes sur le visage (sch. 4) car il m'aide dans mon diagnostique et pour faire un travail de fond (sur le terrain du patient).
    . Similitude de forme , le dos sur les doigts, car j'obtiens d'excellents résultats pour de nombreuses douleurs dorsales.

    -3-

    Avez-vous des questions concernant le livre « ABC du Dien Chan » et les documents remis ?
    Non, par contre je m'y réfère souvent pour chercher des réponses à mes questionnements.
    Citez les difficultés de compréhension ou de mise en pratique.
    Je ne trouve pas de difficultés particulières si ce n'est que l'explication des formules de points serait un plus pour mieux comprendre et s'approprier le Dien Chan, pour mieux se familiariser avec le raisonnement de cette technique.
    Sur certains troubles où sont détaillées des formules de points, un encart est réservé à la manière de faire le traitement (avec tel ou tel outil sur telle ou telle zone), et je pense que de généraliser cet encart à toute les formules de points développées dans le livre serait appréciable pour l'apprentissage de cette méthode.

    -4-

    Quelles techniques avez-vous le mieux assimilées ? Citez-les et expliquez pourquoi.
    . La techniques de la théorie des similitudes de formes pour son efficacité et parce qu'elle me laisse une grande liberté d'action tout en faisant appel à mon côté créatif.
    . Les techniques à distance ( ex : la pichenette, la croix, la spirale...) qui me permettent d'obtenir de meilleurs résultats sur mes proches en comparaison des techniques plus classiques. J'ai aussi remarqué qu'elle fonctionnaient très bien en dernier recours sur mes patients quand j'estime que les résultats ne sont pas satisfaisant avec les outils.
    . La formule de l'Amour est très intéressante pour me conditionner avant de commencer un traitement.
    Quels outils préférez-vous et pourquoi ?
    . Le petit détecteur car il est difficile à maîtriser au départ mais une fois qu'on l'a bien en main il donne l'impression de nous permettre « d'écrire la solution » sur les schémas de réflexion, il me fait penser à « un crayon magique »
    . L'autre outil que j'affectionne beaucoup est le moxa pour sa puissance et son efficacité et aussi parce que je me sens à l'aise à l'utiliser

    -5-

    Avez-vous des idées à nous proposer au sujet du livre et des documents ?
    J'en ai déjà parlé dans la réponse N°3 par rapport à l'explication des formules de points ainsi que les encarts qui s'y rattachent.
    Sinon je trouverais intéressant de rajouter aux formules des photos de vrais visages patchés pour mieux visualiser où se trouvent les différents points sur différents visages.
    Et la partie concernant l'utilisation des différents outils seraient, je pense, nécessaire d'être développée.

    -6-

    Que pensez-vous de la méthode Dien Chan et de son avenir ?
    Cette méthode est excellente. Cependant, pour que cette thérapie manuelle évolue bien en occident, il me semble indispensable de laisser suffisamment de temps d'assimilation, d'intégration et de pratique entre chaque groupe de modules. Car le problème, nous les occidentaux, nous avons la fâcheuse tendance à toujours vouloir aller trop vite et vouloir s'accaparer les choses pour les retransmettre de manière erronée. De plus, nous ne sommes pas forcément sensibilisés à la philosophie de la médecine traditionnelle chinoise (nécessaire à la bonne compréhension du Dien Chan). Le risque, c'est qu'à la longue l'enseignement du Dien Chan se dégrade, d'où l'intérêt de privilégier la qualité plutôt que la quantité et de prendre son temps avant de vouloir enseigner cette fabuleuse technique.
    Autrement je pense que le Dien Chan est promis à un grand avenir si il est utilisé sainement en respectant les valeurs et la philosophie du professeur BUI QUOC CHAU. Mais là encore je pense qu'il connaîtra le développement qu'il mérite en occident que si les portes parole de cette méthode ont de bonnes notions médicales pour pouvoir franchir les frontière du monde médical qui a toujours besoin d'être rassuré par l'aspect scientifique, ce qui passe avant tout par un langage médical d'où l'intérêt d'avoir de bonnes connaissances dans ce domaine.
    Ses valeurs vous conviennent-elles ?
    Oui, elles me conviennent tout à fait car elles respectent les différences de chacun, la liberté. C'est donc une thérapie vivante, non figée et respectueuse de l'individu.

    -7-

    Depuis que vous appliquez cette méthode, combien d'économie d'argent et de médicaments avez-vous fait pour vous et votre famille ?
    Au delà du fait que le Dien Chan me fait faire des économie à titre privé, il représente avant tout pour moi une source de revenu car je l'utilise en tant qu'outil de travail pendant mes séances en cabinet. Il m'est donc difficile de répondre précisément à cette question pour donner un chiffre, mais il est certain que cette méthode génère une économie de manière général.

    -8-

    Quelles sont les idées essentielles répétées plusieurs fois par le professeur au cours de la formation ?
    Tout d'abord, il faut faire confiance au Dien Chan et se faire confiance avant de commencer tout traitement. S'il y a le moindre doute, mieux vaut s'abstenir.
    Être dans l'amour de l'autre et de l'acte pour être bien intentionné dans le but de faire un bon travail.
    Ne jamais perdre de vue le « TUY » (çà dépend) car c'est une règle d'or dans cette pratique car cela implique qui il n'existe pas UNE VERITE mais DES VERITES en chacun de nous.
    Et enfin, quoiqu'il arrive, le Dien Chan se pratique toujours dans l'échange entre le patient et le praticien.

    -9-

    Parmi les 20 bénéfices du Dien Chan, combien en avez-vous obtenus depuis cette formation ?
    Celui que ressort le plus, c'est l'ouverture grâce au « TUY », ce qui m'a éclairé sur plein de choses et surtout amener un sourire intérieur car cette ouverture dans la thérapie est en total accord avec mes convictions contrairement à beaucoup d'autres apprentissages qui sont trop rigides à mon goût. Le « TUY » implique tellement de choses à lui seul : « la vigilance et l'humilité face au mouvement perpétuel de la vie dans le respect des différences de chacun ».
    Sinon, je pense avoir tiré profit de ces 20 bénéfices mais pas uniquement grâce au Dien Chan car ce sont des règles de vie qui peuvent s'appliquer, s'obtenir de multiples façons à travers nos différentes expériences personnelles. Cependant je reconnais que le Dien Chan y a contribué fortement et qu'il fait dorénavant partie de ma philosophie de vie et que son apprentissage et sa mise en pratique me suivront tout au long de mon évolution personnelle.

    -10-

    Que pensez-vous du Professeur Bui Quoc Chau ,
    Je n'ai pas la prétention de dire que je le connais car je n'ai eu la chance de le côtoyer que 4 jours. Toutefois je le perçois comme quelqu'un de très chaleureux, rempli de vie et de joie comme s'il possédait un grand sourire intérieur. Il sait rester humble et accessible malgré sa grande connaissance et tout ce qu'il a pu apporter. Il sait faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux et c'est sans doute pour moi l'une de ses plus grandes qualités car je n'oublie jamais que la vie est avant tout un jeu dans lequel il faut être heureux de jouer à condition de respecter certaines règles. Et c'est pour toutes ces raisons que j'ai apprécié le temps passé auprès du professeur et que je serai ravi d'en passer d'autre.

    Hervé ROUAUD
    (décembre 2010)

    Tous les rapports
     
     

     

     
    Accueil Histoires Rapports Contact Photos Recettes Animation Professeur Liens